Fleurs des champs

Anany capte l’âme des fleurs;
"une écriture végétale et poétique".

Le culte des fleurs règne comme une senteur de parfum dans le monde des prairies d’Anany.
Parfois sans tiges, des boutons d’or flottent au gré du vent vers le royaume caché où les elfes trônent parmi la végétation luxuriante: la magie de l’artiste s’installe. Face aux œuvres on peut ressentir une mystérieuse sensation; il est possible d’entendre un mélodieux chant d’oiseaux ou d’y rencontrer une âme florissante!



 

Fleur anany.jpg
IMG_4439.jpg

Les fleurs évoquent chez Anany le touchant, la vie, la mort, des symboles anciens, du sacré. Sa main d’artiste transforme son pinceau en séismographe de la nature; elle capte l’âme des fleurs.Au cœur de la végétation épaisse et touffue se cache une vie invisible; cette part de mystère devient une sorte d’« écriture florale poétique ». 

 

 

Des fleurs graminées parfois abstraites germent au fil de son imagination; la nature s’épanouit, se forme sous les traits lyriques de son pinceau.